fourniture dentaires en France
produits dentaires
http://blogs.montevideo.com.uy/produitsdentaires || agregar a favoritos ||
 
 
Sobre mi
Inicio Buscar
Categorias
Mis Links
Archivo

Contacto

Imprimir Recomendar Agrandar Achicar


13.02.2018 03:53

Le contrôle des bactéries de la plaque dentaire dans la bouche est le facteur clé dans la prévention de la carie dentaire. Une bonne hygiène buccale quotidienne, la soie dentaire et le brossage des dents après chaque repas avec un dentifrice au fluor, des visites régulières chez le dentiste, et une alimentation saine pauvre en sucres peuvent aider à maintenir une bonne santé dentaire et prévenir les caries.

L'utilisation de scellant dentaires peut également aider à prévenir les caries, surtout chez les enfants.


Traitement de la carie dentaire | restaurations dentaires

La carie dentaire est une maladie qui, sauf si elle est diagnostiquée et traitée dans les stades très précoces, provoque la destruction des structures dentaires. Pour cette raison, la restauration dentaire est habituellement exigé pour le traitement de la carie dentaire après les tissus en décomposition ont été retirées par le dentiste:

 ?Obturations dentaires sont des restaurations dentaires les plus courantes faites de l'amalgame, or ou résine composite utilisés pour traiter une cavité dentaire

 ?Inlays - onlays sont des restaurations dentaires indirects en porcelaine fournissant de meilleurs résultats esthétiques et la force

 ?Les couronnes dentaires (caps) en or ou en porcelaine sont utilisés lors de la carie dentaire a causé d'importants dommages aux dents

Si la carie dentaire a atteint la pulpe et infecté et un abcès dentaire est formé, le traitement endodontique (également connu sous le nom de thérapie de canal) est nécessaire pour traiter l'infection de la dent avant la dent restaurée. Lorsque la dent est trop endommagée pour être restaurée ou lorsque l'infection de la dent ne peut pas être éliminée, même après un traitement de canal, une extraction de dent peut être la seule option (Unit dentaire).

Les dentistes recommandent que chaque dent perdue à cause de la carie dentaire ou toute autre raison doit être remplacé dès que possible pour éviter d'autres dommages.

 ?Ponts dentaires

 ?Partielle ou totale des prothèses dentaires

 ?Les implants dentaires - La meilleure solution est de remplacer les dents manquantes par des implants dentaires qui offrent les résultats les plus fiables, fonctionnels et esthétiques (Contre-angle).


Imprimir Recomendar Agrandar Achicar


22.11.2017 03:56

Comment se porte le marché de la confiserie dans le monde? Les bonbons n’ont jamais eu autant fier allure. Ils sont colorés, gourmands, attrayants…mais sont-ils bons pour nos dents? Et pourtant, qui dans son enfance n’a pas raffolé de ces délicieuses petites sucreries rassurantes au goût exquis?! Petit tour d’horizon d’un marché qui n’a cessé d’évoluer et qui a rempli l’emploi du temps des dentistes.

Qu’est-ce que la confiserie? En fait, il s’agit d’un produit constitué de sucre et auquel on ajoute de multiples colorants ainsi que des saveurs délicieuses. Le sucre utilisé en confiserie provient de la canne à sucre, du sucre de betterave, ou encore, du sirop de glucose. À cela, on ajoute de nombreux arômes qui feront le goût du bonbon. Les colorants serviront à créer des couleurs attrayantes à la vue. Savez-vous depuis quand remonte les premières confiseries? Cela existe il y a plus de cinq siècles. Les maisons de bonbons ont développé leur savoir-faire autant pour les petits que pour les grands. Certaines confiseries sont restées attachées aux traditions alors que d’autres se sont modernisées au fil des ans. De partout dans le monde, les bonbons font partie de la population et se partagent à toutes les occasions. Le marché de la confiserie se classe en plusieurs catégories. Il y a les sucres cuits, les sucres d’orges, les dragées, les caramels, les bonbons au chocolat, les nougats, l’anis, la barbe à papa, les loukoums, les berlingots, les sucettes, les pâtes de fruits et les réglisses. En France, par exemple, le marché des bonbons représentait 1,23 milliards d’euro en 2007. Chaque habitant en consomme environ 3,5 kg par an. Ce marché touche autant bien l’enfant que la famille. En Amérique du nord, la consommation est beaucoup plus importante. Par exemple, aux États-Unis, 598 millions de livres, soit 1,9 milliards de dollars de bonbons ont été vendus durant la période de l’Halloween. De plus, on constate que la consommation de bonbons varie selon des tranches d’âge :

Selon une étude provenant du USA Today, voici les tranches d’âge qui consomment le plus de confiserie aux États-Unis :

2 à 5 ans : 73%

6 à 8 ans : 87%

9 à 12 ans : 67%

13 à 17 ans: 50%

Les adultes hommes de 18 ans et plus: 54%

Les adultes femmes, de 18 ans et plus : 46%

Petit rappel de l’histoire de la confiserie

Qui dit bonbon dit sucre. L’histoire de la confiserie ne date pas d’hier. D’ailleurs, il semblerait que ce soit les perses, les premières personnes à avoir mis au point la fabrication de bonbon, au 5ème siècle. Dans l’Antiquité, le sucre était connu surtout comme une base d’alimentation, on le trouvait dans le miel facilement, ou dans des fruits qu’on conservait. Durant le Moyen âge, la population a commencé à être friande de ces pratiques, et le sucre devenait une denrée de luxe, avant de commencer à remplacer le miel. Depuis la Renaissance, la confiserie n’a cessé d’évoluer. On dit que les arabes restent les premiers à avoir mis au point les recettes de confiseries pour le plaisir du palais. Cela remonterait à 1226 lorsqu’on découvrit qu’un livre de recette de sucrerie existait et révélait déjà ce savoir-faire qui allait devenir mondialement populaire.

Qu’en est-il aujourd’hui?

Dans tous les pays occidentaux, nous retrouvons toutes sortes de confiserie. Que ce soit des produits artisanaux ou industriels, les bonbons sont consommés aujourd’hui de façon régulière à l’année longue, et par toute la famille. Les ventes se multiplient lors d’occasions spéciales telles que Pâques ou Halloween.

Consommer des bonbons, oui, mais gare aux dents!

L’ordre des dentistes du Québec recommande à chaque enfant de se brosser les dents après avoir consommé des bonbons. En général, il est conseillé d’attendre 30 minutes après la fin du repas pour se brosser les dents. Toutefois, dans le cas de la consommation de sucrerie, il est important de le faire immédiatement après avoir mangé des bonbons, afin de limiter l’effet néfaste du sucre sur l’émail des dents et de provoquer ensuite des caries (Films dentaires).

Voici quelques conseils à suivre à lettre :

On conseille de consommer des bonbons à la fin des repas, car la salive est plus abondante et elle aidera à éliminer les acides qui peuvent s’attaquer aux dents.

On évite les sucres mous et collants qui restent coincés entre les dents

Buvez beaucoup d’eau après avoir mangé des bonbons; cela aidera à diluer les acides ainsi que le sucre qui restera entre les dents

Idéalement, il est recommandé de manger du fromage après avoir consommer des confiseries. Le calcium contenu dans le fromage aidera à protéger les dents

N’oubliez pas de vous passer la soie dentaire!

Au Québec, on notait en 2009 que 25% des enfants âgés entre 6 et 11 ans avaient déjà eu une carie (Matériel dentaire).


Imprimir Recomendar Agrandar Achicar


18.08.2017 06:30

- Brossage minutieux biquotidien complété par le passage du fil dentaire ou des brossettes interdentaires

- Consulter votre dentiste qui pratiquera un détartrage régulièrement. La fréquence du détartrage dépendra des facteurs prédisposants.

 

Traitement parodontaux : Curetage et surfaçage :

Il s’agit d’un détartrage très minutieux, secteur par secteur réalisé soit par votre chirurgien dentiste traitant, soit par un parodontiste (chirurgien dentiste dédiant exclusivement son exercice au traitement des gencives et de l’os maxillaire).

Le curetage, surfaçage, est le plus souvent pratiqué sous anesthésie locale.

Lorsque les poches parodontales sont importantes (suite à une récession importante de l’os soutenant la dent), un traitement chirurgical s’impose et sera pratiqué par un parodontiste.

 

Traitement des pathologies parodontales : Importance d’un accompagnement personnalisé

La réussite d’un plan de soins bucco-dentaires est intimement liée à la qualité des relations tissées entre le praticien et la patient.

Son adhésion est essentielles dans le traitement des maladies parodontales, où l’observance est souvent la clé du succès.

La prescription d’un médicament constitue un facteur important de réussite thérapeutique. Le chirurgien-dentiste joue un rôle unique d’accompagnement, témoin de l’évolution de la santé de ses patients à tous les âges de la vie (pompe a vide dentaire).

 

Prévention bucco-dentaire : une réussite incontestée

Notre profession joue un rôle actif dans la santé publique en contribuant à la qualité de la fonction mastcatoire et en évitant le développement de foyers infectieux dont le danger est reconnu par l’ensemble de nos confrères médecins.

Le praticien joue aussi un rôle d’aide au sevrage tabagique. En voyant ses dents colorées par le tabac et des gencives inflammatoires, le patient peut prendre conscience de la dangerosité de sa dépendance. Par ailleurs, la sphère bucco-dentaire jour un rôle essentiel dans l’expression de la sensualité. Le praticien peut restaurer la confiance en soi de ses patients, érodée par la perte d’obturation, les dents absentes non remplacées ou mal remplacées, les malpositions … Quant au recours à la prothèse adjointe complète, il peut être évité grâce au recours aux implants (Unit dentaire).